Chez CROP ces jours-ci

Les Canadiens, le populisme et la xénophobie

CROP a mené en janvier et février 2017 une étude web auprès des Canadiens portant sur le populisme et la xénophobie. En savoir plus >>

Opinion des résidents de Brossard, St-Bruno et St-Lambert à l’égard de l’agglomération de Longueuil

CROP a mené en mars 2017 une étude téléphonique auprès de 1000 résidents des villes de Brossard, St-Bruno-de-Montarville et St-Lambert portant sur la notoriété de la campagne « On paie trop pour Longueuil ». La perception des citoyens à l’égard de la structure de gestion des taxes et leur opinion à l’égard d’une consultation publique qui viserait à demander au gouvernement de sortir les trois villes de l’agglomération de Longueuil sont aussi des sujets qui ont été abordés lors de cette étude. En savoir plus >>

34 % des Canadiens se préoccupent peu de savoir si les informations qu’ils lisent ou regardent sont vraies ou fausses, pourvu qu’elles les touchent émotionnellement!

Durant sa campagne électorale, Donald Trump a admis avoir menti à quelques reprises lorsqu’il n’arrivait pas à captiver suffisamment ses auditoires. Lorsqu’il avait l’impression que les gens s’ennuyaient, il leur lançait des « ballons » et pouvait se rétracter par la suite lorsque l’information erronée n’était plus « utile ». Ce qui ne l’a pas empêché de devenir président des États-Unis. En savoir plus >>

Politique

Venez consulter nos derniers résultats électoraux pour le Québec. En savoir plus >>

CROP partenaire du vaste programme de recherche pour le développement de la Presse +

Au cours de la dernière année, CROP a eu le plaisir d’accompagner La Presse dans le développement de sa toute nouvelle application pour tablette électronique La Presse + en invitant la clientèle cible à de nombreuses séances d’expérimentation suivies d’entrevues individuelles ou de groupes de discussion En savoir plus >>

Une nouvelle segmentation socio-éthique pour le suivi des marques et des organisations.

CROP a maintenant un nouvel outil visant à mieux saisir l’ampleur et le type de critique dont font l’objet les marques et les organisations en matière de responsabilité sociale. Une segmentation qui montre notamment que, de 2008 à la fin de 2012 au Canada, la proportion de gens sensibles aux enjeux socio-éthiques et écologiques est passée de 26 % à 36 % de la population. En savoir plus >>

Lire notre blogue